top of page
  • Photo du rédacteurArte

Sortir de la précarité énergétique : l’ONPE identifie des « trajectoires de réussite »

Dernière mise à jour : 15 févr. 2023


radiateur, chauffage, personne qui se chauffe au pied du radiateur, lit

Alors que le 24 novembre marque la Journée nationale de la précarité énergétique, l'Observatoire national de la précarité énergétique dévoile les freins et les leviers des dispositifs d'accompagnement pour enrayer le phénomène avec une étude inédite.


Selon l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), en France en 2021, il y avait près de 5,6 millions de foyers en manque d'énergie, soit 12 millions de personnes (20% de la population). Un phénomène qui va s'aggraver en 2022 avec la hausse de l'inflation et des prix de l'énergie.


Pour lutter contre cela, l'ONPE a suivi pendant un an 30 foyers en situation de précarité énergétique, dont la plupart bénéficient de dispositifs d'accompagnement pour en tirer des enseignements.


Des facteurs de basculement


L'ONPE indique spécifiquement dans son rapport qu'il a identifié trois facteurs qui contribuent à la situation de pénurie de carburant. Les premiers ont emménagé dans des logements en « mauvais état/détériorés » et/ou « énergivores ». L'observatoire note que le fait qu'il faille plus de chauffage pour atteindre un niveau de confort satisfaisant crée des surcoûts pour l'énergie, "ce qui mine les opportunités financières et oblige souvent les ménages à mettre en place des pratiques restrictives voire exploitantes", comme ne pas payer certaines choses. des factures ou des règlements dans certaines chambres, note-t-il.


De même, un appartement en mauvais état, laissé trop longtemps sans surveillance ou inutilisé peut causer des problèmes de santé, exacerbés par un manque de chauffage et une mauvaise qualité de l'air.


L'étude souligne également que les « catastrophes de la vie » telles que la séparation de la famille ou la perte d'emploi peuvent réduire les ressources financières, ainsi que « les ressources physiques et psychologiques des ménages pour demander de l'aide et suivre des cours de soutien ».


Améliorer la qualité de la chaleur des logements avec accès global

L'ONPE montre dans ses recherches qu'il est possible d'éliminer la précarité énergétique. Par exemple, les propriétaires ont bénéficié d'une approche intégrée et globale des rénovations majeures à travers les nombreux outils disponibles.


Pour les locataires, explique le rapport, il s'agit de persuader le propriétaire d'entreprendre des projets de rénovation pour réduire ce manque d'énergie, l'observatoire identifie dans ses recherches des « voies de réussite » et suppose ainsi qu'il travaille avec deux leviers principaux : assainir la situation financière, contrôler les fonds et ressources spécifiquement pour l'accompagnement sur la qualité de vie thermale avec une approche globale, renforçant les compétences plurielles des guides et apportant un accompagnement social et technique dans la durée.




Comments


bottom of page