top of page
  • Photo du rédacteurArte

PAC : « On peut tripler le rythme de déploiement »

Dernière mise à jour : 16 févr. 2023


ARTE, Marne, Connantre, Fère-Champenoise, Chalons en champagne, Pompe à chaleur ,france, Rénovation Energétique, Isolation, AIR/AIR, AIR/EAU,étude gratuite, devis gratuit , Un technicien installe une pompe à chaleur, un groupe extérieur

L'association Équilibre des Énergies a tenu vendredi une conférence de presse pour faire le point sur son plan et 24 propositions pour accélérer le déploiement des pompes à chaleur (PAC) en France pour atteindre 10 millions de pompes à chaleur d'ici 2030 et doubler d'ici 2050.


Bien que le président de la La Commission européenne Ursula Von der Leyen a confirmé la nécessité de doubler le déploiement des pompes à chaleur (PAC), Équilibre des Énergies voudrait progresser encore plus vite que les objectifs de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE).

Un plan pour accélérer le déploiement des PAC

 

"On peut tripler le rythme de déploiement pour atteindre 10 millions de pompes à chaleur en 2030", estime Jean-Pierre Hauet, président du comité scientifique Equilibre des Énergies. Ce dernier rappelle que le passage d'une chaudière au fioul à une pompe à chaleur permet de diviser les émissions de CO2 par 12, tout en passant du chauffage au gaz par 8.


Equilibre des Energies estime que pour réduire et éliminer les émissions de dioxyde de carbone des énergies fossiles, le pays devrait investir dans une politique agricole commune, qui serait « l'équivalent des voitures électriques » au niveau de la construction du secteur des transports.


L'association publie donc 24 propositions, réparties en six grandes catégories, entre autres : "créer une politique incitative adaptée aux pompes à essence", "déterminer la juste place de la pompe à essence hybride" ou encore "créer l'apparition d'une pompe à essence européenne et française ".


Le plan d'accompagnement et de développement permettrait en effet de renforcer et de sécuriser la position de la France en tant que leader européen de la fabrication et de l'installation de pompes à chaleur (près de 00 000 unités vendues en 2020) et pour cela, de doubler le nombre de salariés du secteur 90 000 emplois en 2030.


L'association demande aussi une TVA à 5,5% et l'intégration de la pompe à chaleur "la plus mal aimée" Aéro/Aéro dans MaPrimeRénov, car un climatiseur serait un "péché" aux yeux des extrémistes sévères, selon Brice Lalonde.


Mais qu'en est-il de la consommation d'électricité et de la pointe hivernale ? Jean- Pour Pierre Hauet, la pompe à chaleur est toujours moins chère que les vieux convecteurs électriques, qui alimenteraient encore 8 millions de foyers en France. A cet égard, l'association exhorte le gouvernement à lancer une opération efficace pour favoriser leur remplacement.



1 vue0 commentaire
bottom of page