top of page
  • Photo du rédacteurArte

Les interventions pour impayés ont augmenté de 10% en 2022

L'augmentation malgré la mise en place du bouclier tarifaire et du chèque énergie. Les interventions sur factures impayées - restrictions ou coupures d'électricité ont augmenté de 10% au global en 2022, a annoncé jeudi 30 mars le médiateur de l'énergie.



interventions, linky, coupures


Le communiqué révèle que « 863 000 interventions ont été réalisées ». Selon l'intermédiaire, la majorité - 610.000 - des interventions sur factures impayées concernaient "l'économie d'énergie, qui est moins nocive pour le consommateur", car elle permet d'assurer un service minimum : lumière, réfrigérateur, recharge de téléphone, etc. Leur nombre a augmenté de 36 % en 2022.





Pendant ce temps, 2022 a marqué une "première" "baisse" de 38% avec 157 000 coupures, contre 254 000 en 2021. Au lieu de cela », souligne le communiqué de presse.


A compter du 1er avril 2022, EDF a décidé de ne pas interrompre la fourniture d'électricité pour non-paiement des clients, mais de réduire leur capacité à 1 kVA ou 3 kVa quelle que soit la saison. Le règlement, publié le 26 février 2023, oblige désormais les fournisseurs à fournir au moins 60 jours d'approvisionnement minimum avant de couper l'électricité si le paiement n'est pas effectué. Avec ce remède, la fin des vacances d'hiver au 1er avril ne sera plus synonyme de coupures pour les locataires ayant des problèmes de loyer et de facturation.


"Il faut aller plus loin", demande le courtier en énergie Olivier Challan Belval. "La crise énergétique actuelle soulève des questions sur les mécanismes de protection à long terme des consommateurs les plus vulnérables."



autoconsommation, photovoltaique, etude gratuite

0 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page