• Arte

Les granulés de bois de chauffage n’ont jamais été aussi populaires avant un hiver

Dernière mise à jour : 5 sept.

La demande « anormalement élevée » pourrait aboutir à un déficit d’offre « de 5 à 15 % » selon la rigueur de l’hiver, alerte la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage.

En un an, le prix de la tonne de granulés de bois a doublé, passant de 300 à 600 euros. SÉBASTIEN RABANY / PHOTONONSTOP





« Nous sommes actuellement en rupture de stock et sans date de réapprovisionnement connue sur toute la gamme granulés de bois. Nous ne pouvons malheureusement pas donner suite à votre demande. » C’est le message qui s’affiche depuis la fin de juillet sur le site de Brazeco, un fournisseur de bois de chauffage qui dispose de plus de quatre-vingts points de retrait en France. « C’est la première fois qu’il y a une pénurie. Quasi tous nos concurrents sont dans la même situation », affirme Benjamin Dubourg, directeur général de l’entreprise créée en 2007. « D’habitude, les clients se réapprovisionnent à partir du mois de juillet. Cette année, les premières commandes sont tombées en avril », souligne-t-il.


La demande « anormalement élevée » en granulés de bois (ou pellets) – des bâtonnets issus du compactage de la sciure et de copeaux – en prévision de la saison froide, et sur fond de craintes de pénurie énergétique, pourrait aboutir à un « déficit d’offre de 5 à 15 % » selon la rigueur de l’hiver, a prévenu dans un communiqué, vendredi 26 août, la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C). Le marché, qui était de 1,8 million de tonnes à l’hiver 2020-2021 et de 2 millions de tonnes à l’hiver dernier, est estimé à 2,4 millions de tonnes pour l’hiver prochain, selon la FF3C.


https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/08/30/crise-energetique-ruee-sur-les-granules-de-bois-de-chauffage-malgre-la-hausse-des-prix_6139530_3234.html

1 vue0 commentaire