top of page
  • Photo du rédacteurArte

La crise du logement neuf ne présage rien de bon

Les performances des matériaux de construction continuent de se détériorer, indique un récent rapport de l'Union de l'industrie des carrières et des matériaux de construction (Unicem). A fin février 2023, l'activité des granulats diminuerait de 12,5% et l'activité béton (BPE) de 4,9% par rapport à un an plus tôt.

construction neuve, beton

Comme chaque mois, l'Union Nationale de l'Industrie des Mines et des Matériaux de Construction (Unicem) publie sa revue mensuelle. A fin février 2023, le syndicat constate une forte baisse d'activité par rapport à l'année précédente : -12,5% dans la production de granulats et -4,9% dans la production de béton prêt à l'emploi (GEP).


Sur les deux premiers mois de 2023, l'activité dans les granulats a diminué de 12,2 % par rapport à un an plus tôt, et dans le béton de 5,9 %. L'indicateur matériel a baissé de 9 %.


Selon l'Unicem, cette tendance à la baisse s'explique principalement par une base de référence très élevée, où le début d'année 2022 est particulièrement dynamique. Cependant, le syndicat précise qu'en janvier-février 2023 l'amélioration a été très faible, 0,7% dans les granulats et 1% dans le béton. Le mois dernier, Unicem regrettait -11,3% pour les granulats par rapport à janvier 2022 et -7,3% pour le béton prêt à l'emploi. Sur le plan financier, selon l'Insee, le climat des affaires des constructeurs du BTP se dégrade pour le deuxième mois consécutif, tout comme l'opinion des entrepreneurs sur leurs activités.



Si les carnets de commandes sont toujours satisfaisants, certains d'entre eux pourraient être annulés en raison de difficultés financières causées par l'inflation et l'affaiblissement du pouvoir d'achat des Français.


Une nouvelle crise du logement alarmante


De plus, la nouvelle crise du logement annoncée par les constructeurs et promoteurs n'augure rien de bon pour les mois à venir. A fin février et en trois mois, les permis de construire ont déjà baissé de 26,6%.


Selon Markemétron, les ventes des constructeurs de maisons individuelles aux particuliers au cours des deux premiers mois de 2023 auraient baissé de 40,3 % par rapport à leur moyenne de long terme. Du côté des promoteurs, ils reculeraient de 30,9 % au dernier trimestre 2022 par rapport à un an plus tôt. Ainsi, selon la dernière situation de la Fédération française de la construction (FFB), la baisse de l'activité de logements neufs en 2023 pourrait atteindre -20%.


pompe à chaleur, etude gratuite

コメント


bottom of page