top of page
  • Arte

ELECTRICITÉ: CETTE HAUSSE DE 100% À LAQUELLE ON A TOUS ÉCHAPPÉ

Dernière mise à jour : 25 janv.


Pièce, facture, ARTE, Marne, Connantre, Fère-Champenoise, Chalons en champagne, Pompe à chaleur ,france, Rénovation Energétique, Isolation, AIR/AIR, AIR/EAU,étude gratuite, devis gratuit

Les tarifs réglementés de l'électricité augmenteront de 15 % au 1er février 2023, au lieu des 100 % recommandés par la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Le bouclier tarifaire n'a jamais aussi bien porté son nom. Dans ses propositions d'augmentation du tarif réglementé de l'électricité à la mi-janvier, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) recommandait une augmentation moyenne de 99,22 % avec un tarif en vigueur à compter du 1er février 2023.

Plus précisément, l'augmentation devait être de 99,36 % TTC, soit 175, 1 euros/MWh HT au tarif bleu pour les ménages et 97,9 %, soit 177,52 euros/MWh HT, au tarif bleu professionnel. Ces fortes hausses s'expliquent "d'une part par des prix de gros du gaz très élevés et d'autre part par la faible disponibilité du parc nucléaire français".

Le calcul de la compensation



Ce cataclysme tarifaire qui aurait dû faire doubler la facture d'électricité n'aura pas lieu. Il y aura bien une hausse, mais elle ne sera que de 15% TTC grâce au bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement. La loi de finances 2023 l'autorise à refuser les propositions d’augmentation au-dessus de 15% par rapport aux tarifs au 31 décembre 2022. Cette mesure coûtera 5 milliards en 2023 en plus des 11 milliards pour le gaz, soit un total de 16 milliards d'euros.

"Les barèmes proposés par la CRE ne sont donc pas applicables aux consommateurs, mais le barème tarifaire gelé imposé par le gouvernement entrera en vigueur le 1er février 2023", précise le communiqué de la CRE. Si cette recommandation n'est pas mise en œuvre, elle ne sera pas complètement ignorée. Il "sert de référence pour le calcul des compensations versées par le budget de l'Etat aux fournisseurs de TRVE approvisionnant les clients (EDF et ELD) et autres fournisseurs proposant des offres de marché".


0 vue0 commentaire
bottom of page