top of page
  • Photo du rédacteurArte

Crédit immobilier: 4 conseils pour économiser sur votre prêt malgré la hausse des taux d'intérêt


crédit immobilier, hausse du taux d'intérêt

La hausse des taux d'intérêt immobilier ne s'est pas arrêtée. Cependant, il existe des solutions qui visent à réduire le coût de ce financement.


Si vous êtes à la recherche d'un financement pour acheter un bien immobilier, vous n'avez pas raté l'actualité : les taux des crédits immobiliers ne cessent d'augmenter, atteignant en moyenne 3,20 % sur 20 ans. Face à cette hausse rapide et ininterrompue, il est bon d'économiser.


1 - Jouez sur l'apport personnel


Il est impossible ou presque impossible d'obtenir un prêt immobilier sans apporter au moins 10 % d'apport à la banque. Ce montant représente divers frais, dont les frais de notaire, que l'emprunteur doit payer lors de la signature du prêt. Ces derniers mois, de nombreux professionnels du crédit ont souligné le boom des apports personnels.


"Le niveau moyen des trois derniers mois de 2022 était donc supérieur de 43,5% à celui de la même période en 2019", indique l'observatoire trimestriel CSA/Crédit Logement publié en janvier. "Un meilleur apport peut faire légèrement baisser les intérêts de votre prêt".


Attention cependant, car si augmenter votre apport personnel peut faire baisser votre taux d'intérêt, cela peut paradoxalement augmenter votre TAEG global.





De plus, certaines banques seraient désormais plus sensibles à l'épargne résiduelle de leurs clients potentiels qu'à la taille du paiement. « Sa contribution peut être augmentée si, par exemple, il est possible de raccourcir la durée du prêt et donc les intérêts. Mais le calcul doit être fait, car selon les banques, il peut aussi être intéressant de baisser sa commission et d'offrir une épargne résiduelle à la banque.


En effet, certaines banques peuvent aujourd'hui vous accorder une remise sur les intérêts si vous ramenez une importante épargne résiduelle, une considération importante. »


2 – Changer d'assurance emprunteur


Vous avez sans doute entendu parler de la loi Lemoine, qui réforme l'assurance de crédit immobilier. C'est sans aucun doute le meilleur moyen de gagner des milliers d'euros sur votre crédit immobilier aujourd'hui.


Après un premier volet imposé le 1er juin pour les nouveaux emprunteurs, la "loi du 28 février 2022 pour un accès plus juste, plus facile et plus transparent des emprunteurs au marché de l'assurance" s'applique désormais à tous les emprunteurs Crédits immobiliers en cours 1.9. 2022.


Celle-ci permet, entre autres, à tout emprunteur de résilier le contrat à tout moment pour en choisir un autre, si celui-ci offre des garanties similaires.


Malgré la réforme, les particuliers sont toujours incités à souscrire une assurance bancaire comme preuve de leur maîtrise de la signature du prêt. Une étude de Magnolia.fr, site spécialisé dans l'assurance de prêt, montrait fin décembre 2022 que 80% de ses nouveaux clients venaient changer de contrat, alors que seulement 20% venaient sécuriser un nouveau prêt.





Mais une fois que la banque a débloqué l'argent du prêt, les emprunteurs n'hésitent pas à chercher ailleurs. C'est logique quand on voit que les économies peuvent être de plusieurs milliers d'euros. Selon Magnolia.fr, ils peuvent donc monter à près de 18 000 euros, par exemple, pour un couple de conducteurs de 43 ans qui doit rembourser un capital de 216 667 euros sur encore 18 ans.


3. Envisagez des prêts multilignes


Un prêt multilignes peut être une très bonne solution pour optimiser le financement : « Il permet de jouer avec deux ligne, dans certains cas, même trois lignes de prêt. Le but est de faciliter un peu votre crédit par rapport à un prêt unique, car plus le crédit est court, plus les intérêts sont bas. Cela permet de faire baisser le taux d'intérêt sur une partie du financement. »


Cependant, vous devez avoir la capacité financière de payer la mensualité la plus élevée au cours des premières années de votre crédit. Et cette solution est apportée par l'établissement auprès duquel vous financez votre crédit. Mais "les banques qui faisaient beaucoup d'un coup ne prêtent plus".


4 - Négocier sur les moindres détails


Les différents experts interrogés s'accordent sur une chose : l'emprunteur doit négocier tout ce qu'il peut pour tenter de faire baisser la facture. "Par exemple, le client peut demander le type de garantie".


La décision n'est pas entre ses mains, mais différents types de garanties de prêt ne coûtent pas si cher, et parfois la banque peut accepter d'en jouer pour réduire les coûts. »


"Si vous devez ouvrir un compte à domicile, n'hésitez pas à négocier que la carte bancaire ne soit pas débitée. Un tel geste ne coûte pas cher à la banque, cependant pour le client, c'est quand même une économie chaque année. Tous les équipements qui peuvent paraître aléatoires doivent être négociés. C'est par exemple , si vous souscrivez également une assurance habitation auprès de la banque. »





balllon thermodynamique , étude, marne

7 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page