• Arte

ces villes qui prévoient de faire des économies d'énergie en limitant les décorations de Noël


Bordeaux, Langon, Bègles, La Brède et Libourne ont annoncé des mesures pour réduire leur facture énergétique durant la période de Noël.


Préserver l'esprit de Noël tout en faisant des économies d'énergie. C'est le jeu d'équilibriste auquel se prêtent les maires de plusieurs communes de la métropole bordelaise et des alentours, contraints de réduire la voilure sur les décorations de Noël. Alors que les illuminations vont bientôt être installées à Bordeaux, cette année, elles ne brilleront pas toute la nuit, et seront lancées un peu plus tard.


Des mesures de «bon sens énergétique», précise Laurent Guillemin, adjoint au maire de Bordeaux, chargé de la politique de l'éclairage public. Il rappelle que le matériel de Noël utilisé par la municipalité a été loué pour trois ans à partir de Noël 2021. L'an dernier, la facture énergétique était deux fois moins importante qu'auparavant, en passant à 2500 euros sur toute la période des fêtes de fin d'année. Un choix qui s'inscrivait déjà dans un plan de réduction de la consommation énergétique amorcé par la ville de Bordeaux.


Une facture de 1500 euros à Bordeaux

«Cette année, on a enlevé deux semaines de fonctionnement», annonce Laurent Guillemin. Au lieu de démarrer fin novembre, les illuminations ne commenceront donc que le 9 décembre, et seront enlevées le 2 janvier. Autre changement, ces lumières seront éteintes à partir d'une heure du matin. Et comme l'an dernier, le sapin de Noël en verre et en acier, dont l'achat en 2021 avait déclenché une vive polémique, va faire son retour place Pey Berland. Les tarifs d'énergie de la ville ayant été négociés jusqu'à fin décembre, avant la hausse des prix, la municipalité prévoit, grâce à ces mesures, une facture énergétique sur la période de seulement 1500 euros.


Ailleurs en Gironde, d'autres municipalités ont également fait le choix de restreindre l'éclairage de la période de Noël pour réduire leur consommation d'énergie. La commune de la Brède possède depuis plusieurs années un parc d'illuminations de Noël entièrement composé d'ampoules à LED. Pour cet hiver, les décorations lumineuses seront là aussi moins nombreuses et présentes environ trois semaines de moins qu'auparavant.


À Bègles, la période d'illumination sera également réduite, du 16 décembre au 2 janvier seulement. Tout comme à Langon, où le maire a annoncé dès septembre que les illuminations de Noël seraient moins nombreuses en 2022. Les villes de Libourne, Agen et Rochefort prévoient quant à elles de ne pas installer de patinoire cette année, la structure étant trop énergivore. À Libourne, cette installation sera remplacée par une grande roue.


https://www.lefigaro.fr/actualite-france/gironde-ces-villes-qui-prevoient-de-faire-des-economies-d-energie-en-limitant-les-decorations-de-noel-20221115

0 vue0 commentaire