top of page
  • Photo du rédacteurArte

Ce qui change au 1er mai: RSA, Smic, prêt immobilier...

Le salaire minimum a augmenté à partir du 1er mai



bulletin de paie, salaire, smic

Prévue pour le 1er juin elle sera finalement instaurée un mois plus tôt, à partir du 1er mai : la conséquence mathématique de l'inflation est une nouvelle augmentation automatique du salaire minimum, a confirmé la Première ministre Elisabeth Borne. Le salaire minimum, qui est actuellement de 1 353,07 euros nets par mois, passera à un peu plus de 1 383,08 euros.


Le ministère du Travail a confirmé cette augmentation automatique de 2,19%, expliquant que "le salaire horaire passera donc de 11,27 euros à 11,52 euros bruts, soit 1 747,20 euros par mois, contre 1 709,28 euros auparavant".


Nous vous rappelons que l'augmentation automatique du salaire minimum commence dès que l'augmentation des prix dépasse 2% par rapport à l'augmentation précédente.


Pensez à votre déclaration de revenus



déclaration de revenu

Si vous n'avez pas encore déposé votre déclaration de revenus, attention à ne pas manquer de temps !


La campagne 2023 a démarré en ligne le jeudi 13 avril, mais pour les Français de l'étranger, comme pour les habitants des départements, la date limite est du 1er au 19, donc Marseille, Nice, Gap ou encore la Corrèze sont fixées au jeudi. en mai. . 25.


Pour ceux des départements 20-54 (Bordeaux, Nantes, Rennes, Dijon, etc.), le délai est d'une semaine plus tard, soit Jeudi 1er juin. Enfin, les personnes habitant les départements 55-976 bénéficient d'une semaine supplémentaire, notamment pour toute la région parisienne voire Mayotte. Ils ont jusqu'au jeudi 8 juin.


RSA, prime d'activité... La hausse des prestations sociales se voit enfin


prime d'activité, caf

Les prestations sociales dont le RSA, l'Allocation d'activité et l'Allocation famille ont augmenté de 1,6 % au 1er avril. Le nouveau montant du RSA est par exemple de 607,75 € pour un particulier et de 911,62 € pour un couple. Si la hausse a été fixée en avril, les bénéficiaires la verront bien le 5 mai, car les prestations sont versées mensuellement à terme échu, soit, dans le cas qui nous intéresse.


Le taux d'usure passe la barre des 4,50%


taux d'usure

Depuis le 1er février et jusqu'au 1er juillet, le taux d'usure, taux maximum « tout compris » (assurance et frais bancaires inclus) au-dessus duquel une banque ne peut pas prêter, est revu tous les mois. Une bonne nouvelle pour les emprunteurs, alors que les banques continuent d'augmenter leurs barèmes à intervalles réguliers. Fixé à 4,24% pour les crédits immobiliers d'une durée de 20 ans et plus en avril, le taux d'usure est désormais, en ce mois de mai, de 4,52% pour les prêts les plus longs, et 4,33% pour les prêts entre 10 et 20 ans.





2 vues0 commentaire

コメント


bottom of page