top of page
  • Photo du rédacteurArte

Canicule, sécheresse et nucléaire : ces « étés à venir » doivent être « anticipés »

Dernière mise à jour : 18 avr. 2023


nucléaire,

Le réchauffement climatique affecte la disponibilité de l'eau, qui est une ressource importante pour le refroidissement des réacteurs nucléaires.


Comment sont gérées la chaleur et la sécheresse dans les centrales nucléaires d'EDF ?


L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) norvégienne "doit anticiper" ces "étés à venir", estime-t-elle dans une note publiée lundi 17 avril.


Le 13 avril, EDF a présenté son "projet ADAPT pour adapter ses centrales nucléaires au changement climatique" au collège de l'ASN, explique la police nucléaire. Le réchauffement climatique affecte la disponibilité de l'eau, qui est une ressource importante pour le refroidissement des réacteurs nucléaires. L'ASN a rappelé à EDF "l'obligation de prendre en compte les effets à long terme du changement climatique lors de la conception de nouveaux réacteurs", indique la note.


Le gouvernement espère construire au moins six réacteurs, dont la mise en service du premier est prévue entre 2035 et 2037. L'ASN alerte sur "d'éventuels effets cumulatifs liés à la présence de plusieurs sites" en bordure d'un même plan d'eau. Cependant, l'adaptation des centrales nucléaires doit aussi être prête "à court terme", sans années d'attente, souligne également l'agence. L'été 2022 a été un « accélérateur » pour la Cour. "L'ASN a rappelé à EDF la nécessité d'anticiper la gestion des éventuelles situations de canicule et de sécheresse des étés futurs en fonction des réponses 2022", précise-t-il.


L'été dernier, la production nucléaire a pu être maintenue en partie grâce aux modifications temporaires des limites réglementaires de température, en cas de dépassement, l'eau ne peut plus être rejetée dans le fleuve.


Pour le tribunal, qui a rendu en mars un rapport sur la problématique nucléaire et climatique, l'été 2022 a été "un catalyseur pour qu'Edf réfléchisse à l'adaptation au changement climatique, car le groupe s'attendait à des cas similaires, mais au-delà des 15 ou 20 ans"


Dans leur rapport, les juges économiques ont appelé EDF à "renforcer ses recherches" pour rendre ses systèmes de refroidissement "plus efficaces dans l'eau", notant que "l'innovation" n'a pas été mise en place dans le parc actuel, et évoquant en outre une "pénurie". pour les futurs EPR.





1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page