top of page
  • Photo du rédacteurArte

Pour la rénovation des bâtiments publics :150 millions d'euros

Dernière mise à jour : 9 févr. 2023


En 2023, une enveloppe supplémentaire de 150 millions d'euros sera mise en place pour réduire la consommation énergétique et la dépendance aux énergies fossiles des bâtiments résidentiels du pays, a annoncé mardi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.


Depuis 2019, l'État français a investi plus de 3,8 milliards d'euros dans la rénovation énergétique de plus de 000 de ses bâtiments. "C'est un effort sans précédent, rendu possible notamment par le plan France Relance", a rappelé le ministre Bruno Le Maire, qui s'est déplacé sur le sujet mardi à Trappes (78), plus d'un mois après la visite de son collègue au Logement. Olivier Klein, qui étudie les projets de rénovation urbaine de la ville.


Il en a profité pour annoncer la création d'une enveloppe supplémentaire de 150 millions d'euros pour 2023. Concernant son utilisation, elle est "discutée", souligne Bruno Le Maire, dont il est l'un des faiseurs du "pays exemplaire". . un groupe qui, sous l'impulsion des ministres Agnès Pannier-Runacher et Stanislas Guerin, réfléchit depuis début juillet à une réduction de la consommation d'énergie dans les bâtiments publics, dont les bâtiments de l'Etat.


"Le pays doit être exemplaire"L'amélioration des performances énergétiques et écologiques de l'habitat rural est importante pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et ainsi atteindre les objectifs climatiques. Avec un total de plus de 190 000 bâtiments, l'administration s'est fixé pour objectif pour les immeubles de grande hauteur de réduire la consommation d'énergie de 0 % d'ici 2030 et de 60 % d'ici 2050.


sélectionné avec 50 millions d'euros, ce qui permettra d'économiser environ 100 millions 100 GWh par an, soit la consommation interne d'une ville de 25 000 habitants", a annoncé le ministère. rappelé dans le communiqué.


Par ailleurs, la Première ministre Elisabeth Borne, dans sa circulaire du 25 juillet 2022, a fixé un objectif de 10 % d'économies d'énergie pour les collectivités et les entreprises d'ici deux ans. Dans cet effort commun de réduction de la consommation d'énergie, "le pays entend être exemplaire", estime Bercy.


Pour répondre aux questions sur la crise énergétique par exemple ce vendredi lors du Conseil de défense organisé par le gouvernement français, ainsi que ce lundi dans la conversation entre Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz.

4 vues0 commentaire
bottom of page