top of page
  • Photo du rédacteurArte

1,6 milliard d’euros supplémentaires pour MaPrimeRénov' dès 2024


elisabeth borne

La Première ministre, Élisabeth Borne, a confirmé ce mercredi devant le Conseil national de la transition écologique une forte augmentation du budget de l’aide publique pour la rénovation des logements, MaPrimeRénov'. Son enveloppe va passer de 2,4 milliards d’euros cette année à 4 milliards en 2024, soit une hausse de 1,6 milliard.

En attendant de connaître les détails de l’affectation de ces nouveaux crédits qui figureront dans le projet de loi de finances pour 2024, les pistes ne manquent pas. La plateforme Heero, acteur du financement de la rénovation énergétique, considère qu’au-delà des montants d’aide accordés, il y a des paramètres à faire évoluer pour que ce dispositif ait encore davantage d’impact et soit davantage incitatif, notamment pour les rénovations globales qui restent la grande priorité du gouvernement. L’objectif est en effet d’arriver à 200.000 rénovations globales en 2024 sachant qu’à peine plus de 34.000 ont pour l’instant été recensées cette année par l'Agence nationale de l'habitat. Des aides souvent insuffisantes pour déclencher une rénovation globale « Les aides financières sont un levier efficace pour inciter à la rénovation énergétique… Reste qu’elles sont en l’état difficiles à obtenir, avec des délais trop longs et souvent un montant insuffisant dans un contexte d’inflation. En intégrant les travaux induits (peinture, électricité, plomberie), les aides représentent en moyenne 15% du montant des travaux, elles ne suffisent donc pas à en garantir le financement. Le reste-à-charge, trop important, est ainsi souvent un frein majeur pour le passage à l’acte », analyse Romain Villain, directeur général de Heero.

Heero appelle notamment à réintégrer l’isolation des combles perdus dans les travaux éligibles à MaPrimeRénov' car c’est un geste essentiel à effectuer en priorité pour éviter la déperdition d’énergie dans un logement.

Le gouvernement français alloue un budget plus important à MaPrimeRénov', l'aide publique à la rénovation des logements


Lors d'une réunion du Conseil national de la transition écologique, la Première ministre, Élisabeth Borne, a annoncé une augmentation significative du budget alloué à MaPrimeRénov'. Le financement passera de 2,4 milliards d'euros cette année à 4 milliards en 2024, soit une augmentation de 1,6 milliard d'euros. Bien que les détails de l'affectation de ces nouveaux crédits n'aient pas encore été divulgués, la plateforme de financement de la rénovation énergétique, Heero, estime que certains paramètres doivent être modifiés pour que ce dispositif soit encore plus incitatif, surtout pour les rénovations globales, qui restent une priorité pour le gouvernement.


L'objectif est d'atteindre 200 000 rénovations globales d'ici 2024, alors que seulement un peu plus de 34 000 ont été recensées cette année par l'Agence nationale de l'habitat. Cependant, les aides financières actuelles ne sont souvent pas suffisantes pour inciter les propriétaires à entreprendre une rénovation globale. Les délais sont trop longs, le montant est souvent insuffisant et le reste-à-charge est trop important.


Les aides ne représentent en moyenne que 15% du montant total des travaux, ce qui ne suffit pas à garantir leur financement. Pour y remédier, Heero suggère notamment de réintégrer l'isolation des combles perdus dans les travaux éligibles à MaPrimeRénov', car c'est une étape cruciale pour éviter les pertes d'énergie dans les logements.




etude energetique

4 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page