top of page
  • Photo du rédacteurArte

Une légère hausse des émissions de CO2 en 2022

Dernière mise à jour : 13 févr. 2023


energie fossiles , fumée hausse des co2, ARTE, Marne, Connantre, Fère-Champenoise, Chalons en champagne, Pompe à chaleur ,france, Rénovation Energétique, Isolation, AIR/AIR, AIR/EAU,étude gratuite, devis gratuit

Une légère croissance des émissions de CO2 issues des énergies fossiles a été enregistrée par l’Agence internationale de l’énergie pour l'année 2022. Cette hausse s’explique en partie par la crise énergétique qui sévit dans le monde, mais le bilan aurait pu être bien pire, selon l'AIE.


Les énergies renouvelables ont permis une augmentation plus faible que prévu des émissions mondiales de CO2 provenant de la combustion de combustibles fossiles. Selon les estimations publiées par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), l'utilisation record des sources d'énergie renouvelables, en particulier l'énergie solaire et éolienne, a limité l'impact des émissions de dioxyde de carbone provenant des combustibles fossiles.


Après une forte baisse de la teneur en carbone de la production mondiale d'énergie en 2021 en lien avec la reprise post-COVID, elle devrait légèrement s'améliorer cette année. Cette amélioration s'explique également par le ralentissement de l'économie européenne.Plus précisément, les émissions de CO2 provenant de la combustion du charbon, du pétrole et du gaz en 2022 devraient augmenter d'un peu moins de 1 % par rapport à 2021, pour atteindre 33,8 milliards de tonnes. Cependant, ce montant n'inclut pas toutes les émissions du secteur de l'énergie, telles que la combustion du dioxyde de carbone, les déchets non renouvelables ou les processus industriels du secteur.


Des énergies renouvelables pour relancer les émissions de dioxyde de carbone

Selon l'AIE, les résultats auraient pu être bien pires. La guerre en Ukraine, qui a largement provoqué la crise énergétique, a contraint de nombreux pays à passer du gaz au charbon, bien plus polluant. Mais devant cette situation, de nombreux pays ont réalisé qu'il n'est plus nécessaire de dépendre des autres pour les sources d'énergie. En fait, l'introduction de sources d'énergie renouvelables s'est accélérée et a empêché une reprise plus nette dans le monde.


Et les choses devraient continuer dans cette direction, puisque l'Union européenne, les États-Unis, l'Inde et la Chine - aujourd'hui le plus grand émetteur mondial - ont annoncé ces derniers mois des plans énergétiques à faible émission de carbone. . "Les émissions de carbone augmenteront beaucoup plus lentement cette année et les mesures du gouvernement entraîneront de véritables changements structurels dans le secteur de l'énergie", explique Fatih Birol, directeur de l'AIE.La preuve en est qu'en 2022, la production d'électricité renouvelable (principalement solaire et éolienne) devrait atteindre un record de plus de 700 térawattheures (TWh).

Comentarios


bottom of page