top of page
  • Arte

Énergie : "Les ennuis seront plus importants pour l'hiver prochain", prévient Jean-Marc Jancovici

Plusieurs rapports prévoient un manque de gaz dans les années à venir. Voici quelques ce qu'il pourrait se passer dans les prochaines années.

L'Agence internationale de l'énergie prévoit quelques tensions autour du gaz cet hiver, et prévient que la situation pourrait empirer l'hiver suivant. Avant la guerre en Ukraine, 40% du gaz européen provenait de Russie. Si des solutions d'approvisionnement ont été trouvées depuis le début du conflit, le gaz pourrait venir à manquer à l'avenir.


Le gaz, consommé en majorité pour le chauffage durant la période hivernale en France, est en partie déstocké avec les stocks constitués pendant l'été. Un approvisionnement continu en hiver vient compléter cette quantité. Les deux sont indispensables. Or, avec moins de gaz, les stocks pourraient être moins remplis. Cet hiver devrait se passer sans embûche, mais les ennuis seraient plus importants pour l'hiver prochain. Les économies devront donc être plus substantielles.

Si l'on regarde encore plus loin, un rapport rendu par l'association The Shift Project, présidée par Jean-Marc Jancovici, donne les perspectives d'approvisionnement en Europe sous seule contrainte géologique - sans se préoccuper du climat. Et elles ne sont pas très réjouissantes : en ce qui concerne le gaz qui arrive par pipeline qui vient de Russie, mais aussi d'Algérie, de la mer du Nord, une décrue des approvisionnements est à prévoir.


Pour le gaz transporté sous forme liquéfiée par bateaux, la France est en concurrence avec la Chine et l'Asie du Sud-Est, gros consommateurs de GNL. Par ailleurs, à ce jour nos contrats ne sont pas sécurisés, laissant planer le doute sur les ressources en gaz dont le pays pourrait disposer, non pas l'année prochaine ni l'année d'après, mais plutôt sur les vingt ans qui viennent.


Comme solutions pour réduire notre consommation, la Commission européenne préconise de développer les énergies renouvelables. Il faudrait notamment penser au nucléaire, pour renflouer la production électrique. Si l'on veut aller plus vite, il faudra dans les prochaines années en arriver à des mesures drastiques telles que baisser le thermostat. La production industrielle devrait rencontrer quelques difficultés.


https://www.rtl.fr/actu/economie-consommation/energie-les-ennuis-seront-plus-importants-pour-l-hiver-prochain-previent-jean-marc-jancovici-7900216301



3 vues0 commentaire
bottom of page