top of page
  • Arte

Énergie : comment Enedis se prépare à programmer les coupures de courant pour éviter le black out ?

Dernière mise à jour : 25 janv.

REPORTAGE - Des coupures de courant menacent d'arriver à l'approche de l'hiver. Si celles-ci avaient lieu, elles ne devraient pas durer plus de deux heures.

ARTE, Marne, Connantre, Fère-Champenoise, Chalons en champagne, Pompe à chaleur ,france, Rénovation Energétique, Isolation, AIR/AIR, AIR/EAU,étude gratuite, devis gratuit , nucléaire, poteau

L'hypothèse d'éventuelles coupures de courantes est en train de devenir une crainte grandissante en France. Avec le lent redémarrage des réacteurs nucléaires français, ce scénario est envisagé. Une réunion était d’ailleurs organisée à Matignon lundi 28 novembre pour discuter des secteurs qui pourraient être épargnés par ces coupures.


Cela n’arriverait pas avant janvier 2023, mais du côté d’Enedis, on s’y prépare. Le distributeur d’électricité serait chargé de programmer ces coupures pour éviter le black-out. C'est au sein de l’Agence de Conduite Régionale du Centre Val-de-Loire que les fameux délestages seraient organisés pour toute la région. Le bâtiment est caché dans la banlieue d'Orléans, son adresse reste secrète. Et pour cause, ce qu'il s'y passe est d'une importance capitale.

"C’est la tour de contrôle, c’est-à-dire qu’on voit tout ce qui se passe sur le réseau. On est capables de faire des manœuvres à distance. Et donc, sur cette agence on conduit, on pilote, on surveille, on agit sur l’ensemble de la région Centre", explique Sébastien Sarrazin, directeur de l'agence.


Des clients prioritaires

C'est donc ici, qu'en cas de forte tension entre production et demande d'électricité cet hiver, les fameux ordres de délestages pourraient arriver. Il s'agirait d'un simple coup de fil venant du gestionnaire de transport de l'électricité. Dès lors, ici la machine se mettrait en route. Des opérateurs sont présents 24h sur 24h, chacun face à ses six écrans d'ordinateurs. Prêts à lancer le programme qui décidera où couper le courant.


"On va partir sur notre outil de conduite, on va rentrer 'de telle heure à telle heure, je voudrais un délestage de telle puissance', et là on a un algorithme qui tourne. Et l’algorithme est capable de façon équitable de s’assurer que si un client a été coupé pendant 2h, il ne le soit pas pendant les deux heures qui vont suivre", ajoute Sébastien Sarrazin.


Une exception, ce sont ces clients prioritaires qui ne seront jamais coupés. Leur liste est confidentielle mais on sait qu'on y trouve notamment les hôpitaux ou les sites de défense nationaux. Pour les autres, il n'y a actuellement qu'un moyen d'être prévenu : se rendre sur le site monecowatt.fr, ou l'application Ecowatt. La veille au soir d'un délestage, on pourra rentrer son adresse et savoir précisément si on est concerné.


Comment réagir en cas de coupure


Déjà, il faut savoir que ces délestages n'arriveraient que sur les horaires de fortes tensions. C'est-à-dire entre 8h et 13h et entre 18h et 20h. Les coupures dureraient systématiquement deux heures, pas plus ni moins. En sachant cela, il s'agira appliquer quelques conseils de bon sens, donnés par Catherine Lescure directrice de la communication d'Enedis.


"Ne pas prendre l’ascenseur parce que ce n'est pas la peine de rester bloqué pendant deux heures dans l’ascenseur, ne pas ouvrir son frigo et son congélateur trop souvent, c’est-à-dire éviter de faire rentrer de la chaleur dans son réfrigérateur, mais les appareils électroménagers sont totalement conçus pour pouvoir être sans électricité pendant plusieurs heures", explique-t-elle. Ajoutez à cela un conseil évident mais indispensable : toujours garder des bougies chez soi.


Comment éviter ces coupures


Pour éviter d'en arriver là, il faut d’abord réduire sa consommation individuelle, particulièrement quand la tension est forte. Pour cela, le site monecowatt.fr peut vous aider. Il vous indique les différents niveaux d'alertes : quand le voyant est vert, tout va bien. Mais s'il passe orange, il est fortement recommandé de baisser sa consommation. Si tout le monde le fait ça reste le meilleur moyen d'éviter un délestage. Et si tout cela n'est pas suffisant, les agences ont encore un dernier recours : baisser la tension de 5% sur tout le réseau électrique. Chez vous ça ne changera presque rien, l'éclairage pourrait baisser un peu, ou vos téléphones chargeraient un peu moins vite.


https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/energie-comment-enedis-se-prepare-a-programmer-les-coupures-de-courant-pour-eviter-le-black-out-7900210820

0 vue0 commentaire
bottom of page