top of page
  • Photo du rédacteurArte

Pourquoi il y aura peut-être des coupures cet hiver ?

Dernière mise à jour : 17 févr. 2023

RTE et le gouvernement alertent sur de possibles pannes pendant plusieurs semaines.


ARTE, Marne, Connantre, Fère-Champenoise, Chalons en champagne, Pompe à chaleur ,france, Rénovation Energétique, Isolation, AIR/AIR, AIR/EAU,étude gratuite, devis gratuit , électricité, les centrale nucléaire reviennent

Vivrons-nous quelques heures dans le noir cet hiver ?


Le chauffage s'arrête-t-il momentanément lorsque la température baisse ?


Peut-être. La faute réside dans les coupures de courant qui peuvent survenir lorsqu'il y a une très haute tension dans le réseau.


RTE et le gouvernement préparent les habitants aux coupures de courant qui pourraient être nécessaires pour entretenir le réseau.

Tensions sur les marchés

 

Cela vaut la peine de voir pourquoi le réseau électrique est excité cette année. Une telle situation résulte de l'effet combiné de plusieurs facteurs indépendants qui, combinés, sont problématiques du point de vue de la consommation d'électricité.


Nous devons d'abord examiner l'Ukraine. La guerre déclenchée par la Russie en février dernier menaçait l'approvisionnement en gaz du pays dirigé par Vladimir Poutine. Mais en Europe et en France certaines centrales fonctionnent au gaz.


Les importations de gaz russe ont fortement chuté, ce qui a provoqué une tension sans précédent sur le marché de l'énergie. Cela explique l'augmentation des prix de l'électricité.


Le déficit de production s'explique par plusieurs facteurs. "Maintenance, événements de corrosion, microfissures dans les circuits de refroidissement, assèchement des cours d'eau et infrastructures vieillissantes", énumère la vie publique de l'objet. 18 réacteurs nucléaires sur 56 sont actuellement fermés Au moment le plus critique, 30 réacteurs ont dû être fermés.


Le renouvelable en dessous des objectifs

 

Le rapport du gouvernement sur les indicateurs clés de l'énergie évalue "la part des énergies renouvelables dans la consommation finale totale d'énergie à 19,1 % en 2020, en hausse de 10 points de pourcentage par rapport à 2005".


Malgré l'augmentation significative, ce n'est toujours pas suffisant par rapport aux directives de l'UE, qui exigeaient que 23 % de la consommation finale totale d'énergie provienne de sources renouvelables.


Maintenir l’intégrité du réseau

 

Sauf que l'hiver est déjà là et que la consommation d'électricité augmente. Et s'il dépasse les niveaux de production, le réseau électrique est en danger.


L'électricité ne pouvant être stockée, le gestionnaire de réseau, en l'occurrence RTE, doit veiller à maintenir le bon équilibre entre production et consommation afin de maintenir l'intégrité du réseau.


Si la consommation est trop élevée, le réseau est en danger. Et donc délestage, c'est à dire. Des "pannes localisées et maîtrisées", définit RTE, sont nécessaires pour vous protéger.


Dans le cas contraire, il existe un risque d'interruption complète du réseau électrique. Et là ce serait plus radical et incontrôlable. Un peu comme dans les maisons ou les appartements, quand on branche trop d'appareils et que les fils explosent.


Le délestage est évitable

 

RTE affirme que ces pannes peuvent être évitées. L'administrateur réseau s'assure déjà que tout est fait en important pour qu'il y ait suffisamment d'électricité.


Ensuite, lorsqu'il est nécessaire de réduire la consommation pour maintenir l'équilibre du réseau électrique, il y a plusieurs étapes. "En faisant des gestes écologiques, la consommation diminue", rappelle d'abord RTE. Sinon, il faut agir.


Tout d'abord, "baisser la tension", ce qui signifie que votre lumière est un peu moins brillante ou que votre cuisine devient un peu moins chaude. Ensuite, les mesures peuvent affecter les grandes industries.


Enfin, si cela ne suffit pas, il peut y avoir des pannes locales et contrôlées. Le "scénario de la peur" est à éviter, mais pas impossible, car tous les détails de la procédure sont désormais connus, selon Emmanuel Macron.


ความคิดเห็น


bottom of page