top of page
  • Arte

Électricité : on vous explique pourquoi il y aura peut-être des coupures cet hiver

Dernière mise à jour : 25 janv.

Depuis plusieurs semaines, RTE et le gouvernement alertent sur de potentielles coupures de courant. Mais pourquoi faut-il des délestages ?


ARTE, Marne, Connantre, Fère-Champenoise, Chalons en champagne, Pompe à chaleur ,france, Rénovation Energétique, Isolation, AIR/AIR, AIR/EAU,étude gratuite, devis gratuit , électricité, les centrale nucléaire reviennent

Va-t-on vivre dans le noir durant quelques heures cet hiver ? Le chauffage va-t-il être brièvement interrompu alors que les températures baissent ?


Peut-être. La faute à des coupures d’électricité qui pourraient survenir en cas de très grosses tensions sur le réseau.


RTE et le gouvernement préparent la population à ces délestages, qui seront peut-être nécessaires pour tenir le réseau. Explications. Tensions sur les marchés

Il convient de regarder pourquoi le réseau électrique est en tension cette année. Cette situation provient d’un cocktail de multiples facteurs indépendants les uns des autres, mais qui, mélangés, sont problématiques pour la consommation électrique.


Premièrement, il faut regarder du côté de l’Ukraine. La guerre lancée par la Russie en février dernier a menacé l’approvisionnement en gaz, provenant du pays dirigé par Vladimir Poutine. Or, en Europe et en France, certaines centrales fonctionnent au gaz.


Les importations de gaz russe ont fortement diminué, créant une tension sans précédent sur le marché énergétique. Ce qui explique notamment la hausse des prix de l’électricité.


Une production nucléaire « historiquement basse »

RTE, auprès d’actu.fr, pointe également une production d’électricité d’origine nucléaire « historiquement faible« .


Ce déficit de production s’explique par plusieurs facteurs. « La maintenance, des incidents de corrosion, des microfissures sur les circuits de refroidissement, la sécheresse des cours d’eaux, et le vieillissement des infrastructures », énumère le site vie-publique.


18 réacteurs nucléaires sur 56 sont actuellement à l’arrêt. Au moment le plus critique, 30 réacteurs ont dû être stoppés.


Le renouvelable en dessous des objectifs

Dans le rapport du gouvernement sur les chiffres clés de l’énergie, « les énergies renouvelables représentent 19,1 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020, soit une progression de 10 points depuis 2005 ».


Malgré une belle hausse, c’est encore insuffisant au regard des directives européennes qui demandaient à ce que 23 % de la consommation finale brute d’énergie proviennent du renouvelable.


Maintenir l’intégrité du réseau

Sauf que l’hiver est déjà là, et que la consommation d’électricité va augmenter. Et si elle dépasse le niveau de production, c’est le réseau électrique qui est menacé.


Car, comme on ne peut pas stocker l’électricité, le gestionnaire du réseau, en l’occurrence RTE, doit veiller à maintenir le juste équilibre entre production et consommation pour maintenir l’intégrité du réseau.


Si la consommation est trop forte, le réseau est en danger. Et donc, pour se prémunir, il faudra des délestages, c’est-à-dire « des coupures d’électricité localisées et maîtrisées », précise RTE.


Sinon, l’on court le risque d’un black-out total du réseau électrique. Et là, ce serait plus radical et non maîtrisé. Un peu comme dans les maisons ou les appartements, quand on branche trop d’appareils et que les plombs sautent.


Le délestage est évitable


Contacté par actu.fr, RTE précise que ces délestages demeurent évitables. Déjà, le gestionnaire du réseau assure que tout sera mis en œuvre pour qu’il y ait assez d’électricité, via des importations.


Ensuite, s’il faut baisser la consommation pour maintenir l’équilibre du réseau électrique, il y aura plusieurs étapes. « En faisant des écogestes, la consommation baisse « , rappelle dans un premier temps RTE.


Sinon, il faudra prendre des mesures. D’abord, « en baissant la tension », ce qui veut dire que votre lumière sera un peu moins lumineuse ou que votre plaque de cuisson chauffera un peu moins. Puis, ce seront les grosses industries qui pourront être touchées par des mesures.


Enfin, si cela ne suffisait pas, il pourrait alors y avoir des coupures d’électricités localisées et maîtrisées. « Un scénario de la peur », selon les mots d’Emmanuel Macron, évitable, mais pas inenvisageable puisque chaque détail de la procédure est désormais connu.


https://actu.fr/planete/energies/electricite-on-vous-explique-pourquoi-il-y-aura-peut-etre-des-coupures-cet-hiver_55730167.html

1 vue0 commentaire
bottom of page